Filiation Aïkido Rodez depuis le fondateur O Sensei Ueshiba

| Depuis le fondateur » | La transmission en aïkido »

Aïkido Rodez (12) du fondateur de l'aïkido à notre sensei Vincent Garric :

Aïkido Rodez filiation O sensei Ueshiba
O Sensei Ueshiba
Aïkido Rodez filiation Tamura Nobuyoshi
Nobuyoshi Tamura
Aïkido Rodez filiation Alain Peyrache shihan
Alain Peyrache
Aïkido Rodez filiation Vincent Garric
Vincent Garric

Aïkido Rodez (12) la transmission de maître à élève :

Transmission de l'aïkido à Rodez, en images :

Cliquez sur l'image :

Aïkido à Rodez : une filiation de O Sensei à Alain Peyrache et ses élèves
Aïkido à Rodez : une filiation de O Sensei à Alain Peyrache et ses élèves

L'aïkido à Rodez et Onet se transmet comme un art martial, qui est l'inverse d'un sport

Le fondateur O Sensei Ueshiba fut très clair sur ce principe

L'aïkido n'est pas un sport, ne comporte aucune compétition et n'implique aucune mesure de performance quelle qu'elle soit. La pratique de l'aïkido est une discipline de développement de soi (le "do" d'aïkido signifie "réalisation de soi-même") au travers d'une pratique martiale.

"Aiki n’est pas l’art de la bataille avec l’ennemi ; ce n’est pas une technique de destruction de l’adversaire, c’est la voie de l’harmonisation du monde qui fait de l’humanité une seule maison."

O Sensei Ueshiba

Cette notion implique aussi tout un fonctionnement, qui est celui du dojo.

Dans un dojo chaque personne et chaque chose est à sa place en fonction de sa compétence, de son ancienneté, de sa fonction, etc.

Le dojo est un tout cohérent où le maître détient le savoir, sa structure est entièrement dédiée à permettre et faciliter la transmission de ce savoir. La hiérarchie dans le dojo permet cela : les plus anciens pratiquants (sempaïs) retransmettent aux moins anciens (kohaïs) dans le respect de la voie enseignée par le maître du dojo, en la préservant de toute pollution.

Du fait de ce fonctionnement et du fait que chaque professeur est différent, il n'y a qu'un seul maître dans un dojo. S'il y a plusieurs professeurs ce n'est pas un dojo d'art martial, c'est un club sportif.

D'ou l'importance d'avoir des repères pour bien choisir son professeur et pour être sûr de bien choisir un dojo et non pas un club. Une fois ce choix accompli, toute l'étude consistera à étudier et retransmettre l'enseignement reçu en le respectant, sans jamais le polluer par des délires ou des déformations personnelles.

Les relations maître/élève et sempaï/kohaï sont ce qui différencie l'art martial du sport :

Au dojo de Rodez Onet (12) : comment s'est précisément transmis l'aïkido ?

Comme toujours en aïkido : de maître à élève

D'O Sensei Morihei Ueshiba (fondateur) à Nobuyoshi Tamura, de Tamura à Alain Peyrache shihan, et enfin d'Alain Peyrache à Vincent Garric notre sensei.

Notre professeur Vincent Garric »